Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

17 octobre 2015

Communiqué du 17/10/2015

Posted in Communiqués Officiels

Communiqué du 17/10/2015

Nous venons de prendre connaissance de la news sur le site de Millenium concernant la loi « République Numérique ». Nous saluons l'initiative du S.E.L.L. sur la nécessité de proposer un amendement

Nous saluons l'initiative du S.E.L.L. sur la nécessité de proposer un amendement pour clarifier la différence entre l'eSport (jeux vidéo en compétitions) et les jeux de hasard.

Cependant, cet article et la nécessité de mobiliser l'eSport en France arrivent bien tard !

Nous sommes surpris et interpellés de voir des acteurs majeurs du jeu vidéo en France s'adresser au monde associatif et de demander son soutien. Il est nécessaire de rappeler que le monde associatif que nous essayons de représenter avec efficacité et pugnacité depuis maintenant plus de 2 ans n'a pas été consulté dans les tours de tables organisés par le ministère de l'économie et de l'industrie. Le S.E.L.L. et les entreprises dont le jeu vidéo est l'activité ont été choisies pour donner leurs avis et réfléchir à ce projet de loi, pas la FFJV !

À force de persévérance et de conviction, nous avons été reçus seuls au mois de juillet par Nicolas LE ROUX, conseiller d'Axelle LEMAIRE, au ministère de l'économie. Cet entretien s'est excellemment bien passé et nous avions convenu d'être associés, bien que tardivement, aux réflexions concernant cette loi. Monsieur LE ROUX saluait nos efforts et l'importance de voir enfin éclore un projet de Fédération. L'inférence entre l'eSport et les jeux d'argents a été abordée et nous vous assurons que le ministère de l'économie était parfaitement au fait de cet éventuel amalgame. L'amendement était déjà en cours de réflexion et à leurs yeux plus que nécessaire.

C'est pour cette raison que nous ne comprenons pas, ce soir, pourquoi à quelques jours de la fin de la concertation sur cette loi (le 18 octobre), l'aide du monde associatif est sollicitée par des entreprises. Chacun représente ses intérêts, il s'avère que ceux des acteurs économiques peuvent différer de ceux du monde associatif.

Nous avons écrit au S.E.L.L., nous nous sommes rencontrés et nous avons longuement échangé : tout s'est bien passé. Depuis, nous avons essayé à plusieurs reprises de rester en contact. Le S.E.L.L. n'a jamais dénié nous recevoir de nouveau ni même répondre à nos courriers.
Nous souhaitons travailler ensemble sur les travaux qui ont été entamés avec les acteurs économiques français. Nous devons nous concerter dans l'intérêt de tous.


Nous sommes à votre disposition pour toute question ou information complémentaire sur ce sujet.


Franck FONTAINE
Président de la Fédération Française de Jeu Vidéo

Le 17/10/2015 à Mézières Sur Seine